Tous les pays sont endettés…alors pourquoi le ciel ne tombe-t-il que sur la tête des Grecs?


varoufakis

  1. Parce que le gouvernement grec ne peut pas faire comme les autres gouvernements: emprunter à des taux d’intérêt extrêmement faibles (voire négatifs) pour rembourser leurs dettes! Pourquoi?
  2. Parce que les investisseurs internationaux n’ont pas confiance dans la Grèce et pour prix de cette méfiance exigent des taux intérêts insupportables. De plus la BCE qui commence, avec le « QE » à racheter des obligations d’Etat, refuse d’acheter de la dette grecque.  Donc la Grèce en est réduite à réellement rembourser ses emprunts antérieurs.
  3. Pour que la Grèce puisse effectivement rembourser la Troïka, appelée maintenant « institutions » (BCE, Commission, FMI) a exigé que le budget grec ait un excédent de 4% du PIB ! N’oublions pas que la France qui est d’accord avec cette injonction… a un déficit de 4,4% du PIB!
  4. Comme l’excédent actuel  ( 1,5%) n’est pas suffisant, la Grèce doit demander l’aide de la Troïka (appelée maintenant « institutions ») pour finaliser ses remboursements. Evidemment l’aide est conditionnelle ( baisse des dépenses sociales, baisse des fonctionnaires, privatisations, pas  d’augmentation du SMIC…).calendrier-dette-grecque
  5. Quand on voit l’échéancier, il y a de quoi être pris de panique.
    Aléxis Tsípra a plaidé à Paris «Il est absolument vital pour la Grèce que sa dette publique soit restructurée afin de lui permettre d’être à nouveau solvable et d’obtenir ses besoins de financements sur les marchés des capitaux. » En effet, si les marchés ont de nouveau confiance, la Grèce pourra, comme les autres gouvernements , emprunter pour rembourser. C’est ce que le Portugal a réussi a faire!Mais la Grèce s’est jusqu’ici heurté à un mur de refus de la part de ses partenaires européens.
    l’Allemagne campe sur une position très intransigeante et fait monter la pression. Interrogé par la télévision publique autrichienne sur une sortie accidentelle et désordonnée de la Grèce de la zone euro, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble a déclaré « dans la mesure où la Grèce seule a la responsabilité de décider ce qui se passe, et comme nous ne savons pas exactement ce que les responsables grecs font, nous ne pouvons pas l’exclure. L’Europe est prête à aider la Grèce, mais la Grèce doit se laisser aider ». traduction: accepter toutes les conditions des « institutions »!Le bras de fer et le chantage continuent…..